Chez les écraseurs de poules

tout commence lorsqu’un de mes amis (Jean Tramoni) me dit : fini ton assiette nous partons pour la grande aventure c’est une surprise pour toi.

Après une bien longue route ( en temps)  , je fais connaissance de la « surprise » : rejoindre Fort Dauphin , la grande ville du sud de l’ile rouge, par les pistes en mode enduro. Pas la peine de vous expliquer mon désarroi . Avec mes 63 ans et n’ayant jamais enfourché ce genre de moto , je passe de la curiosité à l’inquiétude . je fais rapidement la connaissance de mes trois coéquipiers : John , Clément et  Jérôme .  Manifestement à les entendre ils connaissent ce genre de sport. ils vont enfourcher pour l’occasion des KTM , de sacrées machines. Pour moi ce sera une Yamaha 600 XT .

en quelques jours nous avons rejoint Fort Dauphin , la fatigue se lisait sur tous les visages , un grand merci aux mécaniciens qui font des prouesses , courageux et très très doués.

quant au grand farceur « Jean Tramoni »qui m’a entrainé dans cette aventure , je le remercie car de moi même je n’y serais jamais aller . Et ce raid mérite d’être fait , j’ai maintenant une meilleure opinion de ce que j’ai toujours appelé : les écraseurs de poules. L’enduro est un sport très exigeant où les montées d’adrénaline sont énormes , bien sûr il ne m’a pas été possible de vous montrer les grands moments des franchissements . il vaut mieux ne penser qu’au pilotage car l’erreur se paie cash et bien entendu pas question de sortir l’appareil photo.Et un énorme bravo pour le courage de John qui a continué ce voyage malgré une entorse au pied .

un lien si vous voulez vivre d’extraordinaires journées mada-liberté

dsc03590dsc03596dsc03598dsc03604dsc03611dsc03613dsc03615dsc03616dsc03617dsc03628dsc03631dsc03640dsc03641dsc03644dsc03654dsc03657dsc03663dsc03665dsc03666dsc03670dsc03672dsc03673dsc03674dsc03675dsc03676dsc03677dsc03680dsc03682dsc03684dsc03687dsc03688dsc03690dsc03692dsc03694dsc03695dsc03696dsc03700dsc03703dsc03704dsc03706dsc03708dsc03710dsc03712dsc03713dsc03714dsc03716dsc03717dsc03719dsc03720dsc03721dsc03723dsc03724dsc03726dsc03727dsc03729dsc03734dsc03736dsc03737dsc03738dsc03740dsc03741dsc03742dsc03743dsc03744dsc03745dsc03749dsc03750dsc03752dsc03753dsc03754dsc03755dsc03757dsc03760dsc03761dsc03763dsc03764dsc03766dsc03768dsc03769dsc03771dsc03772dsc03775dsc03776dsc03778dsc03780dsc03782dsc03783dsc03784dsc03785dsc03790dsc03794dsc03795dsc03796dsc03797dsc03798dsc03799dsc03803dsc03804dsc03805dsc03806

Un commentaire sur “Chez les écraseurs de poules

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s